Le métier de métreur

Encore appelé « économiste de la construction », le métreur intervient sur un chantier pour réaliser des calculs et mesures dans l’optique d’estimer le prix de la rénovation ou de la construction d’un bâtiment. Ce technicien détermine le coût réel des opérations d’entretien d’un bâtiment existant et celui de l’édification d’une nouvelle construction.

Missions et attributions d’un métreur

La première mission d’un métreur est de prendre des mesures précises sur un chantier afin de faire un devis estimatif de l’ouvrage. Son but est d’évaluer les coûts d’un bâtiment (neuf ou ancien) et de les optimiser. Sur chaque chantier, il commence par rédiger un cahier des charges. Ensuite, il assure le suivi du chantier et la gestion du budget. Il travaille donc selon un planning bien défini. Il peut également surveiller des travaux, résoudre une panne de matériel, trouver une solution à une commande qui accuse de retard ou réorganiser les tâches en fonction des éventuels contretemps. Certaines entreprises confient au métreur d’autres tâches comme la gestion du budget d’un chantier, la réponse aux appels d’offres et la constitution d’une clientèle.

A découvrir également : Trouver son maillot de rugby sur le net

Il peut être recruté par un bureau technique sous-traitant, un cabinet d’architecture, un ministère, une préfecture ou une collectivité locale. Pour bien exercer son métier, il doit avoir des compétences techniques dans le domaine de la construction et de l’aménagement des bâtiments.

Formations, salaire et évolution du métier de métreur

Pour devenir métreur, il faut avoir au moins un Bac pro technicien d’études du bâtiment (option études et économie ou assistant en architecture). Ensuite, il faut suivre une formation de 2 ans dans un lycée technique afin d’obtenir un DUT génie civil, travaux publics et aménagement ou orientations bâtiment ou encore un BTS études et économie de la construction.

A lire également : Une association plus que légitime

Selon les qualifications et les régions, un métreur débutant peut gagner entre 1600 et 1800 euros/mois. Au cours de sa carrière, il peut avoir une promotion afin d’accéder au poste de métreur-vérificateur, de chef métreur ou de chef de travaux.