Référencement, les règles à respecter

Un bon référencement est gage d’une visibilité optimale sur le Web. L’adoption d’une stratégie gagnante est toutefois nécessaire pour atteindre un tel objectif. Voici les étapes incontournables pour réussir le référencement de votre site Internet.

Référencer les pages d’un site Internet est un travail particulièrement délicat. Face à la profusion des offres, les entrepreneurs et les e-commerçants sont souvent attirés par les référenceurs qui n’offrent qu’un résultat éphémère en termes de visibilité. Afin d’éviter l’échec du référencement, il est nécessaire non seulement de comparer les offres en termes de qualité et de prix, mais aussi et surtout de se renseigner sur le sérieux de l’agence ou du spécialiste à qui vous avez l’intention de confier votre projet.

Les bons plans à suivre pour réussir son référencement

1. Se former

Si vous avez le temps, rien ne vaut une véritable formation en référencement. Des spécialistes de renom comme TechnoFutur sont à votre disposition pour vous enseigner les arcanes d’un bon référenceur. Pour compléter ce cursus, un petit tour régulier auprès des blogs spécialisés et un suivi des actualités constitue aussi un plan judicieux.

Quel que soit le projet de référencement, il faut tout d’abord déterminer les objectifs selon le profil du client. Les priorités sont ensuite définies en fonction des réels besoins.

2. Les bons mots, les bons remèdes

En référencement, le choix du mot clé est capital. Il s’agit là de prévoir ce que les internautes vont chercher sur les moteurs de recherche et le petit plus qui pourrait vous servir d’atout par rapport aux concurrents qui travaillent sur la même thématique. En plus du mot clé générique qui va servir de base, les mots clés secondaires dits de longue traîne sont autant de branches qui permettent de consolider cette base. À titre illustratif, si votre mot clé principal est « rachat crédit », les mots clés à longues traînes mentionnant les différents types de rachat de crédits comme rachat de crédit à la consommation, immobilier, fonctionnaire, revolving etc. doivent être pris en considération.

3. Être un bon stratège

Une étude approfondie au niveau du référencement doit précéder toute création d’un site Internet. L’établissement d’un plan bien défini prenant en compte l’architecture, les catégories de contenus et la répartition des mots-clés vous permettra d’économiser votre budget. Un audit sera nécessaire si ce plan de référencement n’est pas établi à l’avance.

Référencer ne peut jamais se faire à la va-vite. Plusieurs mois sont nécessaires pour qu’un site dispose d’une grande visibilité sur Internet. Le premier mois sera notamment consacré à l’optimisation du site tandis qu’un travail régulier est nécessaire pour compléter sa notoriété au fil du temps.

Quelle que soit la thématique de votre site, l’aide des rédacteurs web ou un travail de copywriting est toujours indispensable pour fournir un contenu de qualité à vos différentes pages. Pensez également à la volée sociale. C’est à vous de développer les satellites qui vont gravir autour de votre site. À vous de voir si vous allez utiliser un blog ou les réseaux sociaux.

4. Ne jamais sous-estimer ses adversaires ?

L’évaluation de la concurrence ne doit pas se faire à la légère pour un bon référenceur. Il s’agit de voir la notoriété des sites qui ont la même thématique et qui utilisent les mêmes mots clés que les vôtres. Grâce à des logiciels performants comme SeoMoz, Market Samuraï ou Semrush, vous pouvez avoir un suivi fiable de vos mots clés et évaluer vos concurrents.

5. Patience et diversité, deux règles d’or

Un développement rapide du netlinking peut aboutir à l’échec du référencement. L’usage des techniques de spam est aussi déconseillé si vous n’avez pas la maîtrise absolue du programme utilisé. Dans tous les cas, la patience est de mise pour bien référencer un site.

La diversité commence par l’emploi astucieux des mots clés. Inutile d’inonder la page d’accueil avec tous les mots-clés. Ils doivent être exploités harmonieusement dans les différentes pages du site. Au niveau du netlinking, la publication dans les annuaires et les sites de publications d’articles est certes fructueuse, elle doit toutefois être complétée par la recherche de partenaire pour un meilleur résultat. Pour cela, vous pouvez nouer une relation avec la presse locale ou encore avec les autres webmasters. La diversité du contenu est aussi importante, l’usage du blog peut s’avérer intéressant dans ce cas. En dehors du texte, les contenus multimédias et les infographies rendent également votre page plus intéressante à consulter. Enfin, essayez de trouver quelque chose qui pourrait vous faire démarquer par rapport à la concurrence.

6. L’auto-évaluation

Référencer un site, c’est aussi suivre d’une manière permanente le résultat des actions entreprises. En plus du suivi de positionnement à partir d’outil comme Google Analitics, il faut aussi se demander si les objectifs sont atteints (vente en ligne, demande de devis) ? Si tel n’est pas le cas, il est nécessaire de détecter la provenance de la faille. S’agit-il d’un défaut de budget, d’une erreur stratégique ou d’un mauvais planning ? Une action apportée directement au niveau de la faille permet de corriger efficacement le problème vous offrant ainsi un gain de temps et d’argent substantiel.