OuiBus crée une desserte entre Valence et l’aéroport Lyon Saint Exupéry

À partir du 31 mars, il sera désormais possible de prendre un autocar depuis la gare routière de Valence pour rallier l’aéroport Saint Exupéry à Lyon. OuiBus qui a mis en place cette navette qui comporte 4 allers/retours par jour. Réalisé par la compagnie Faure Transport, il embauche deux conducteurs en CDI. Il s’agit surtout d’une nouvelle option pour vous rendre à l’aéroport de Lyon Saint Exupéry depuis Valence. Filiale de la SNCF, OuiBus va bientôt mettre en place des navettes entre l’aéroport de Lyon et 18 autres villes de France.

Un trajet de 1h50 pour 17 euros

La ligne de bus va commencer le 31 mars prochain et il sera possible d’effectuer 4 aller/retours entre Valence et l’aéroport Saint Exupéry. Les horaires de départ du bus à la gare routière de Valence sont : 6h10, 10h10, 12h10 et 16h10. La durée du trajet est de 1h50. Pour le prix du billet, il démarre à partir de 17 euros, mais pourrait être plus élevé. Si l’on sait que l’on aura plus besoin de prendre une voiture, de la garer et de payer les frais de parking lyon saint exupéry, on peut dire que cette solution de transport est bien plus avantageuse. OuiBus, la filiale de la SNCF met en avant les nombreux avantages de leur bus par rapport aux voitures.

A lire aussi : Comment chercher une maison à louer en Espagne ?

Deux conducteurs embauchés en CDI

Pour assurer cette desserte, la compagnie de bus a embauché deux transporteurs supplémentaires en CDI. Selon les responsables de l’entreprise, l’objectif est de tout faire pour améliorer ce service avec des rotations supplémentaires. A terme, OuiBus entendent passer de 4 à 8 allers/retour par jour. Il faut dire que plusieurs autres compagnies d’autocar ont pu profiter de la loi Macro pour se lancer dans cette activité.

Des parkings supplémentaires ?

Avec ces nouvelles navettes qui se mettent en place, on serait tenté de se demander si on aura vraiment besoin de créer de nouveaux parkings. La réponse est non ! D’ailleurs, les parkings déjà disponibles risquent de connaitre un léger recul de leurs flux, car les usagers n’auront plus besoin de prendre leurs voitures pour venir à l’aéroport. Dès lors, certains projets de construction ou d’élargissement de parking Lyon Saint Exupéry devront attendre un moment. Pour les opérateurs privés, ils risquent de voir leur clientèle diminuer sensiblement. Va-t-on vers un nouvel affrontement judiciaire pour interdire ce genre de desserte ? C’est peu probable, car il ne s’agit pas de concurrence déloyale.

A découvrir également : Le prêt étudiant