Vous avez une prescription médicale de transport pour faire appel à un taxi conventionné ?

Un taxi conventionné CPAM, comme son nom l’indique, est un taxi travaillant sous les conventions signées entre la Caisse Primaire d’Assistance Maladie et les sociétés affiliés à la Sécurité sociale. Ce type de taxi est créé spécialement pour faciliter le déplacement des malades, des personnes invalides, les femmes enceintes déclarés invalides pour conduire et les nouveau-nés moins de 30 jours à hospitaliser, pour aller à un rendez-vous médical. Mais dans tous les cas, la présentation d’une prescription médicale est obligatoire avant d’en faire appel pour que le remboursement du frais de transport soit validé. Dans certains cas, la prise en charge pour un taxi conventionné CPAM n’est pas validée, même prescrite par un spécialiste de la santé, que suivant un accord préalable d’un personnel médical de confiance de la CPAM.

Une prescription médicale spécifique et bien détaillée

Avant de faire appel aux taxis conventionnés CPAM cpam-taxi.fr/, la prescription médicale du patient doit contenir en détails les informations suivantes : le nom du bénéficiaire auquel est destinée la prescription, les raisons de la prescription qui peut être une hospitalisation, des soins faisant suites à un accident de travail ou à une affection de longue durée, ou des soins réguliers répétitifs en vue de chimiothérapie, rééducation fonctionnelle et autres. Ensuite, le type de trajet doit y être décrit ainsi que le type de transport (itératif ou en série) variant selon la distance, le nombre de trajet et la durée du traitement.

Outres ces informations, cette prescription médicale pour un taxi conventionné CPAM doit mentionner le taux de remboursement pris en charge par la Sécurité sociale, et surtout le mode de transport adapté à l’état général du patient. Le plus important dans cette prescription est la présence du cachet, de la signature et du numéro du médecin prescripteur.

Avec un remboursement rassuré, appeler un taxi conventionné

Si l’assuré affilié est atteint par une affection de longue durée, le médecin traitant peut lui demander un droit à l’ouverture d’une prise en charge à hauteur de 100%. En effet, avec une prescription médicale spécifique, faire appel à un taxi conventionné CPAM permet d’avoir un taux de remboursement de 65% ou 100% du frais de transport selon la situation de prise en charge déclarée par le médecin prescripteur. Ce dernier doit être, autant que possible, le médecin traitant ayant prescrit le traitement ou le soin ou l’examen à faire.