De nouvelles mesures pour améliorer la propreté dans les métros

La propreté des réseaux revêt désormais d’une importance capitale pour les dirigeants. Mardi passé, la présidente d’ IDF-Mobilités Valérie Pécresse et la PDG de la RATP, Catherine Guillouard ont d’ailleurs présenté un plan en faveur de la propreté du réseau. L’objectif étant de bien intensifier les actions de nettoyage en station, de lutter contre les odeurs malodorantes dans les couloirs, de recourir au numérique pour une meilleure réactivité et de prévenir en même temps les mauvais comportements.

Nouveau plan propreté

La propreté représente l’un des gros points faibles du réseau de transport francilien. Dans des endroits où plus de 12 millions de personnes circulent tous les jours, les gens qui se plaignent du niveau d’entretien deviennent de plus en plus importants. Entre la saleté, les mauvaises odeurs, les souillures… les stations problématiques sont particulièrement nombreuses. C’est dans cette optique que la RATP et IDF-Mobilités ont décidé de prendre de nouvelles mesures destinées à améliorer la propreté dans les stations. Si déjà 85 millions d’euros attribués par la région à la RATP sont déjà consacrés au nettoyage tous les ans, ce nouveau projet requiert 2 millions d’euros en 2018 et 5 millions en 2019. L’objectif étant de mettre un terme une bonne fois sur les problèmes d’hygiène dans les stations. Les usagers auront ainsi droit à un haut niveau de confort et à un bien-être inégalable.

Les nouvelles actions pour améliorer la propreté dans les métros

1200 agents ont été dédiés à la propreté sur le réseau. Avec une telle démarche, la RATP entend accélérer les « coups de propre » dans les stations. Le nettoyage cryogénique sera désormais privilégié. Le nettoyage cryogénique est la technique qui permettra de propulser (à l’aide d’une machine) de la glace carbonique à -78 °C afin de décoller les chewing-gums et les autocollants. Parmi les autres actions mises en place pour améliorer la propreté dans les métros, on peut aussi parler de l’utilisation de diffuseurs qui permettra de propager un parfum inodore, lequel se chargera de neutraliser les émanations désagréables. L’air devient plus pur dans ces conditions.

Grâce à l’appli de la RATP, il est également possible de détecter à temps un problème de propreté. Cette fonctionnalité était d’ailleurs déjà effective sur l’application Mon RER A. Dès qu’il y aura signal, les agents pourront intervenir en vue de procéder au nettoyage cryogénique. La nouvelle signalétique colorée a également été imaginée dans le but d’inciter les voyageurs à adopter un comportement plus respectueux. N’oublions pas que ce projet ne saurait réussir sans l’appui des voyageurs également.