Des dispositifs de reconnaissance faciale prévus pour des Lycées à Nice et Marseille

Assurer la sécurité dans les lycées devient de plus en plus difficile dans un monde où le niveau d’insécurité est à son apogée. Dans les villes de Marseille et de Nice, deux lycées ont été choisis pour tester un procédé de « comparaison faciale ». Le système a été développé par Cisco et permettra de vérifier la fiabilité d’un « outil anti intrusion ». Les élèves des établissements concernés ont donné leur consentement.

Une première en France !

Les avantages de la domotique à Marseille se font ressentir sur tous les plans. Après avoir permis à la population de faciliter la gestion des logements, place désormais aux lycées. En effet, la domotique à Marseille s’invite sous une autre forme dans les établissements pour apprenants. Grâce à des portiques qui se chargent d’apporter une assistance aux agents qui assurent l’accueil dans les lycées, il sera possible de bien réduire la durée des contrôles et de lutter contre l’usurpation d’identité. Ces portiques visuels seront installés dans les établissements Ampère (à Marseille) et Eucalyptus (à Nice). La région PACA a déjà reçu l’autorisation de la CNIL pour expérimenter ces systèmes de reconnaissance qui sont d’ailleurs basés sur l’analyse d’images vidéo. Le gabarit facial sera stocké sur un badge ou sur un smartphone.

Les élèves qui peuvent profiter de ce dispositif ne sont qu’au nombre de 200, et jusque-là, presque toutes les personnes concernées ont donné leur consentement. Il n’y a que le Syndicat national des enseignements de second degré qui a émis des critiques, soutenant que le mécanisme était beaucoup trop coûteux.

Un changement prévu dès janvier 2019

Cette année, la rentrée va être bien différente à Eucalyptus et à Ampère. La mise en place de ces portiques de sécurité est prévue pour janvier 2019. Une première en France ! Le maire de Nice se réjouit d’ailleurs de voir sa ville expérimenter pour la première fois ces technologies. Les données biométriques récupérées à l’aide des gabarits faciaux vont rester entre les mains des utilisateurs. C’est une expérience très intéressante pour les lycéens.

De plus, ceci permettra de bien lutter contre l’usurpation d’identité et de mieux contrôler les établissements. Il faut dire que les personnes sont de plus en plus animées par la mauvaise foi. Ce genre de démarches semble indispensable pour les détourner de leurs intentions. La domotique à Marseille a véritablement contribué à rehausser le niveau de sécurité de la ville, en tous points.