Entreprise à vendre : les précautions à prendre avant de se lancer

Il peut s’avérer être plus rentable d’acheter une entreprise à vendre que de fonder sa propre compagnie. Les offres en la matière sont de plus en plus nombreuses actuellement. Mais pour que la démarche vous profite, autant qu’à l’ancien propriétaire des lieux, il faut prendre certaines précautions.

Toute entreprise à vendre doit passer au moins une fois par une évaluation d’entreprise. Ce genre de démarche est bien souvent à la charge des propriétaires. Mais vous pouvez également engager un prestataire de service pour la vérification des données. Pour information, sur la toile, vous avez plusieurs possibilités de cabinet d’experts disposé à se lancer dans ce genre de diagnostic.

A lire aussi : Création de logos : quelle solution choisir ?

Qui dit évaluation d’entreprise, entend diagnostic complet de la société : les systèmes utilisés, les divers problèmes à régler et les possibilités de bénéfices. De cette évaluation dépendra la valeur de l’entreprise dans sa globalité.

  • Une étude de marché

Il importe également de faire faire une nouvelle étude de marché avant de pensée à acheter telle ou telle entreprise à vendre. Et pour cause, de celle-ci dépendra la qualité de votre investissement.

A lire également : À quoi sert une formation en coiffure ?

Une étude de marché comprend une prévision sur plusieurs années des risques et des avantages d’un placement. Vous devez faire établir ce genre d’évaluation dès le début de chaque activité. Elle doit être faite par un expert comptable. Lui seul saura juger des demandes du marché, des techniques à utiliser pour se démarquer et les erreurs à ne pas faire pour éviter la faillite.

  • Un audit marketing

Bien souvent, une entreprise à vendre est une société qui a eu du mal à décoller. En règle générale, cela est dû à un manque dans le technique marketing de l’entreprise. C’est pourquoi un audit en ce sens, par une agence de communication, peut vous être utile. Vous pourriez y voir les éventuels problèmes à résoudre dans la prospection de votre société après son achat. Vous pourriez voir s’il y a possibilité de redresser la barre sans trop se ruiner.

  • Un contrat de non-concurrence

N’oubliez pas le contrat de non-concurrence lorsque vous pensez à acheter une entreprise à vendre au lieu de monter votre propre affaire. En l’absence de quoi, vous risquez de vous retrouver en  concurrence avec l’ancien propriétaire. De quoi mettre en péril votre investissement.

Un contrat de non-concurrence stipule que le vendeur n’a pas le droit de monter un autre fonds de commerce dans un rayon défini par la loi. Il peut également énoncer que l’ancien propriétaire devra laisser sa clientèle et sa marque à l’usage du nouveau.