La faisabilité d’une construction de maison passive

Après avoir validé la faisabilité technique et la conformité aux Règles d’Urbanisme de votre projet de construction de maison passive, il est nécessaire de faire une étude financière, au moins estimative, pour vérifier que ce projet est en cohérence avec votre budget et éviter ainsi de se retrouver au moment de la construction proprement dite dans l’impossibilité de finir votre votre déco.

Pour finaliser votre projet vous devez en définir les contours en détail : vos besoins et vos envies, votre façon de vivre, l’organisation de la circulation à l’intérieur de votre maison et de mettre toutes ces informations en regard de votre organisation et de votre composition familiale.

Plans, esquisses et perspectives

Vous récupérez les plans, esquisses et perspectives de votre future maison. vous définissez les spécificités de votre habitation un état détaillé des prestations à fournir par chaque corps de métier.

Devis définitif

C’est maintenant l’étape de rédaction du Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP), du Cahier des Clauses Administratives Générales (CCAG), du Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) et du Détail Quantitatif Estimatif (DQE) qui mènera à une proposition chiffrée de chaque corps de métier pour les différents lots de votre construction.

Le Permis de Construire

Les études préalables effectuées, il est temps de déposer votre demande de permis de construire. Une fois ce dossier déposé, la Mairie possède 30 jours pour vous réclamer d’éventuels documents manquants. Le recours à un architecte est obligatoire dans le cas où la surface nette de construction concernée par le permis est supérieure à 170m2. Le dossier est instruit par la Mairie qui peut faire appel au service concerné de la Direction Départementale des Territoires (DDT, ex DDE) et peut être soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France si le lieu de construction envisagé est situé à proximité de Monuments Historiques classés.

Le recours des tiers

Le délai de recours des tiers devant le tribunal administratif à l’encontre d’un permis de construire est de deux mois à compter du moment où une affichage régulier a été fait en mairie et sur le terrain de la décision accordant le permis. Il est donc important de faire constater l’affichage de votre permis de construire sur votre terrain par toutes mesures utiles comme le passage d’un huissier pour constater de manière irréfutable par exemple.

Le début de la construction

C’est le jour “J”, le bornage a été effectué et l’implantation de votre future maison aussi. La réalisation des fouilles laisse entrevoir les contours des futures fondations de votre nouvelle maison.

Les étapes de la construction

De l’implantation aux finitions, vous verrez différents professionnels réaliser les travaux pour lesquels vous les avez mandatés : fondations, réseaux, ossature, charpente, couverture, plomberie, électricité, chauffage, cloisons et menuiseries. De manière régulière, vous assisterez aux réunions de chantier avec les intervenants des différents corps de métiers.

Le suivi du chantier

C’est une étape incontournable dans la réalisation de votre projet. Elle permet de corriger rapidement les différents problèmes qui pourraient survenir pour un lot particulier. Elle permet aussi de coordonner les interventions des différents corps de métiers et de vérifier la concordance de l’ensemble des prestations avec vos attentes initiales.

La fin des travaux

Vous réaliserez la déclaration d’achèvement des travaux dite “Déclaration Attestant l’Achèvement et la Conformité des Travaux (DAACT)” qui permet de signaler à l’administration l’achèvement des travaux et la conformité de la construction avec le permis de construire. Vous êtes désormais propriétaire d’une maison en ossature bois, nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à y vivre que nous en avons eu à vous accompagner au cours de ce projet…