Marseille : un bijoutier écroué pour trafic d’or volé

C’est un fait divers assez récurrent en France. Cette fois-ci le forfait a été commis dans la ville phocéenne. Un jeune homme de 25 ans a été arrêté et condamné pour trafic de bijoux entre Marseille et l’Algérie. La condamnation est assez lourde puisque le jeune homme écope d’une peine de 2 ans fermes et d’une amende de 10.000 euros. De plus, il a été interdit définitivement de séjour sur le territoire français. Pour rappel, l’homme a été interpellé le 14 mars dernier à l’aéroport de Marignane puis placé en garde à vue par les douanes alors qu’il était en possession de plus de 200 grammes de bijoux en or, de 6 ordinateurs portables et de 3 téléphones. Un fait cocasse, mais qui est loin d’être anodin dans la ville phocéenne.

Un bénéfice de 700.000 euros

Pour remonter les faits de l’arrestation, le jeune homme en question avait été repéré au marché aux puces des Arnavaux par les policiers. Durant son audition, il a indiqué qu’il s’approvisionnait à raison de 3 fois par mois dans la ville. Ensuite, il prenait le temps de tout fondre dans sa bijouterie Marseille avant de sortir l’or du pays à destination de l’Algérie.

A lire également : Le prêt étudiant

Les enquêteurs ont tous sous-estimé qu’en seulement deux ans d’activité, il a pu générer une activité de plus de 700.000 euros. En effet, outre le fait de vendre de l’or, le jeune homme commercialisait aussi du matériel médical ou encore du matériel informatique. Lors des perquisitions qui ont été effectuées, les policiers ont surtout découvert des passeports et d’autres papiers d’identité volés de même qu’une trentaine de munitions de calibre 45.

La chasse se poursuit

Cette arrestation n’est qu’indicateur par rapport aux réels efforts qui sont fournis par les forces de police dans le cadre de la lutte contre les différentes formes de trafics dans la ville phocéenne (armes, drogues, cigarettes, voitures volées, etc.). On se souvient tous du braquage d’une bijouterie Marseille en plein jour alors qu’un important dispositif policier était en place dans la ville de Marseille. Tout ceci pour dire que nous ne sommes pas à la fin des arrestations, car plusieurs criminels, notamment ceux des quartiers du nord, sont encore en activité. D’ailleurs, ils ont déplacé la plupart de leurs forfaits vers des villes comme Toulouse et Nice, jugées beaucoup plus paisibles. Toutefois, avec le contexte sécuritaire actuel, il n’est pas sûr qu’ils fassent long feu.

Lire également : Joint industriel – Solutions d’étanchéité industrielle