Quelles sont les différences entre les maisons RT 2012 et les maisons RT 2020 ?

Dans le but de combattre le réchauffement climatique, le gouvernement français a mis en place de nouveaux dispositifs. Ceux-ci ont pour but de rendre nos habitats plus écologiques et plus durables pour la survie de la nature. Ainsi, dans un premier temps, le gouvernement a mis en place la réglementation thermique 2012. Celle-ci a eu une franche réussite et les résultats ont été positifs. C’est en ce sens qu’a ainsi été introduite la nouvelle réglementation 2020 qui est encore plus restrictive. Toutefois, des résultats très favorables sont attendus en ce sens pour les années à venir. La question qui se pose est donc qu’elles sont les différences entre ces deux réglementations??

La réglementation thermique 2012

La RT 2012 est une continuité de la réglementation thermique de 2005 qui visait uniquement une baisse des consommations en énergie des maisons neuves. Cela se manifestait à travers la limitation de l’usage du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage ou encore du chauffe-eau. Dans ce cas de figure, celle de 2012 va plus loin. En effet, au-delà de limiter la consommation des appareils électriques présente dans un foyer, il y a aussi la vulgarisation de l’utilisation de l’isolation. Ce principe permet de garder la chaleur à l’intérieur de la maison pour se prémunir du froid durant l’hiver. D’un autre côté, cette isolation garde une certaine fraicheur pour les instants chauds de l’été. De ce fait, il n’y a presque plus besoin d‘utiliser de climatiseurs ou de chauffage. Dans tous les cas, la RT 2012 fut une véritable révolution qui a eu des conséquences positives sur la consommation d’énergie des foyers français. Toutefois, la réglementation thermique prévue pour 2020 va encore plus loin.

La réglementation thermique 2020

La réglementation thermique 2020 vient succéder à celle de 2012. Dans ce cas précis, de nouvelles règles sont établies pour rendre les maisons totalement passives. L’objectif ici sera de leur permettre de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est le concept du bâtiment à énergie positive. Cela pourra notamment se faire grâce à une centrale voltaïque. En effet, toutes les constructions neuves à partir de ce moment en seront équipées. En outre, il faudra aussi en respecter les normes que sont : une consommation de chauffage ne devant pas excéder 12 KW/H par an et une consommation domestique totale ne devant pas dépasser 100KWH/m — par an. Pour avoir plus de renseignements à ce sujet, vous pourrez vous en référer à une entreprise spécialisée en la matière comme SAVEnergie.