Vols à l’étalage : voici l’arme secrète des voleurs

Le vol à l’étalage fait perdre plus de 4 milliards d’euros aux grandes enseignes en Europe. Bien que le phénomène ait un peu reculé ces dernières années, les pertes sont toujours aussi conséquentes et les avancées techniques concernant la lutte contre la démarque inconnue ne parviennent pas à résoudre le problème. Autant dire alors que le problème se trouve ailleurs, notamment dans les techniques de vol utilisées par les voleurs. Voici l’arme secrète des voleurs pour soustraire de la marchandise dans les commerces.

La technique du sac trafiqué

Connue sous le nom de la technique du « booster bag », il s’agit d’un sac doublé d’aluminium qui peut être utilisé pour neutraliser l’antivol. Une technique très vieille, mais particulièrement efficace pour dérober des produits sans faire sonner l’alarme. Aujourd’hui, cette technique est très bien connue, mais qui ne fonctionne pas à tous les coups. En effet, de plus en plus de magasins sont désormais équipés de détecteurs de métaux qui permettent d’identifier ce type de sacs dès qu’un voleur pénètre dans la boutique.

Aussi, il faut dire que les antivols sont de plus en plus performants face à la démarque inconnue et il devient inutile d’utiliser un sac trafiqué. Autant dire que cette technique n’est pas vraiment infaillible et le risque de se faire coincer est bien trop grand. Dans le cas d’un vol à l’étalage qui a été commis dans une rue de Bruxelles, les hommes interpellés ont rapidement reconnu les faits et restitué la marchandise volée. Ils ont été alors remis à la justice pour leur jugement. À noter que l’un d’entre eux était déjà connu des forces de police pour des faits similaires.

Un phénomène qui se généralise en Europe

La démarque inconnue fait perdre des milliards aux commerçants. Cependant, avec l’avancée des techniques de détection des biens non désactivés, disponibles sur
https://apro.fr/boutique/, les cas de vol ont été sensiblement réduits. Aussi, il faut dire que l’on ne peut pas tout à fait éviter ces situations, mais seulement anticiper sur leur survenance. En France, et dans plusieurs autres pays européens, les magasins des grandes enseignes sont équipés de caméras de surveillances qui aident les portiques de sécurité. Le fait que dans les magasins de libre-service, l’alarme des portiques est le plus souvent désactivée afin d’éviter les sonneries à répétition. Ce qui est une véritable aubaine pour les voleurs qui profitent de cette faille pour subtiliser de la marchandise.